Logo

PELLERIN Jacques

Le Havre où la matière du ciel.

Le quotidien qui m’entoure suffit à mon inspiration. Du moins quelques morceaux choisis… Ce sont alors ces gammes de gris au-dessus de l’Estuaire ‘’quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle’’ ces variations de lumières dans ces jours ‘‘blancs, tièdes et voilés’’ et puis les chevaux de la mer… Et enfin, parfois, une lueur de rose, un espoir de bleu, dans ce Havre qui se dévoile enfin.

Le Havre Nouvelle vague

Le « bout du monde » et ses brise-lames dévorant les vagues. Le ciel, comme un jardin suspendu, toujours changeant au-dessus de l’estuaire. Des quais oubliés et Saint Joseph dressé tel un phare accueillant ses navires. Des escaliers descendant vers la mer. Ici, le gris est bleu et la Bretagne rose comme un premier coup de soleil.

Jacques PELLERIN.